Vereinigung Deutsch-Französischer Gesellschaften für Europa e.V.
Die Plattform für das bürgerschaftliche Franco-Allemand in Deutschland

Blick auf . . .

. . . les chorales franco-allemandes: La paix et l’amitié en chantant

25. Oktober 2016 Blick auf . . . 0 Kommentare
chorale-de-Paris-1140x450

„Qui chante ensemble ne se tire pas dessus.“ C‘est avec cette devise que le diplomate Bernard Lallement a commencé, il y a 50 ans, à fonder des chorales franco-allemandes dans les villes allemandes, où il était en poste. Tous ces choeurs et d’autres encore en France et en Allemagne, dont il a encouragé la fondation ou promulgué l ’accueil avec enthousiasme, sont depuis plus de 3 décennies assemblés dans la Fédération des chorales franco-allemandes. Ce qui signifie échanges réguliers, concerts communs et visites mutuelles, bref une grande amitié franco-allemande, basée sur le chant pratiqué ensemble.

Erik Cummerwie

Erik Cummerwie

A tous ceux qui sont conscients que les Français et les Allemands ont pris la tête du mouvement et ont donné l’exemple, que faire la paix et la maintenir veut dire nager à contre courant et que la « renationalisation » au sein de l’Europe souhaitée par certain(e)s, après seulement 70 ans de paix, est en contradiction avec les souhaits et les rêves de ceux qui ont survécus les guerres du 20ème siècle et ont construit l’Europe.
Erik Cummerwie / Président des CFA



MusiknoteGalerie audio


Berlin-50e-anniversaire-e1475591792882L’histoire de la Fédération des Choeurs Franco-Allemands (FCFA)

La Fédération des Chorales Franco-Allemandes, dont le but est d’animer le Contrat d’Amitié Franco-Allemand signé par Adenauer et De Gaulle, a été créée en 1983. Bernard Lallement, fondateur et actuel Président d’Honneur de la Fédération, avait à cœur de rassembler autour de la musique des personnes de bonne volonté qui se feraient les ambassadeurs de la compréhension et de l’amitié entre les peuples. A côté des chorales fondées par lui-même, comme celles de Berlin (1965), Munich (1968), Paris (1971) et Bonn (1980), dix autres choeurs tant en Allemagne qu’en France, ainsi qu’une chorale en Pologne adhérèrent à cette idée.

L’ensemble des chorales forment la Fédération des Chorales Franco-Allemandes. Une fois par an les chefs de choeur ainsi que des délégués de toutes les chorales se rencontrent en week-end de conférence dans l’un des deux pays, pour aborder des questions d’intérêt commun, projeter des concerts et des échanges, organiser des festivités et émettre des propositions pour le travail des chorales. L’hôte de cette rencontre annuelle étant à chaque fois l’une des chorales de la Fédération, l’organisation de la rencontre incombe au Bureau de la chorale invitante en coordination avec le Bureau de la Fédération des Chorales Franco-Allemandes. Celui-ci est élu pour des périodes de deux ans lors de l’Assemblée générale annuelle de la Fédération qui a lieu à l’occasion de cette rencontre des délégués.

Erik Cummerwie, membre de la chorale de Bonn, prédestiné par son arrière-plan binational à cette tâche en est le Président depuis plusieurs années. La Vice-Présidente est actuellement Dorothée Jacquot-Weber, française, habitant Munich, qui assume également la présidence du choeur de cette ville. Le poste de Secrétaire Générale est assuré par Christiane Kaikati, membre de la CFA de Paris, tandis que la trésorerie est assurée du côté allemand par Susanne Saeger, membre de la CFA de Cologne, soutenue du côté français par François Dusser, membre de la CFA de Toulouse et webmaster du site de la Fédération. Parallèlement à l’élection du Bureau, les chefs de choeur de la Fédération élisent un représentant dont la tâche est de conseiller le Bureau, fixer le répertoire commun des CFA et préparer des stages annuels (Masterclass) pour les chefs. La fonction de représentant des chefs de choeur a été confiée en 2015 à Werner Pfaff, chef de choeur de l’Ensemble Vocal Allegro, CFA de Strasbourg.


Le témoignage de Bernard Lallement / Fondateur et actuel Président d’Honneur

Le rôle des chorales franco-allemandes 

lallemand

Bernard Lallement, fondateur et actuel président d’honneur

J’ai beaucoup souligné l’intérêt qu’il y avait à développer les échanges dans les activités artistiques pratiquées par des amateurs (orchestres de jeunes, chorales, théâtre, danse, etc.).  Pourquoi ?  Parce que les jeunes sont nombreux  dans chacun des deux pays à s’engager dans ce type d’activités, qu’ils le font par passion personnelle  et que cette passion commune, qui leur sert dans un premier temps de langage commun, facilite la rencontre. En même temps, la confrontation des pratiques enrichit le résultat du travail réalisé en commun. Des amitiés personnelles naissent inéluctablement de ces rencontres et, suscitant l’envie d’une communication plus approfondie, déclenche l’envie d’acquérir la langue du partenaire. Plus généralement, le postulat de base est que toute activité culturelle, qu’elle soit artistique ou sportive ou autre, qui se pratique de part et d’autre de la frontière d’une manière mono-nationale peut aisément se pratiquer d’une manière bi-nationale, manière qui accroît considérablement son intérêt pour les participants aux rencontres. Les chorales franco-allemandes le démontraient pour leur part, à quoi s’ajoutait la valeur symbolique forte et toute particulière aux yeux des auditeurs rencontrés lors des concerts publics (voire officiels) donnés par ces chorales de l’union de voix françaises et allemandes dans un seul et même chœur. Enfin, l’étude des répertoires de l’autre pays contribue à une découverte d’un aspect important de sa culture et de sa langue.

Le bilan aujourd’hui ?

Si, avec le temps, l’aspect novateur qui était celui des chorales franco-allemandes en 1965 s’est progressivement affaibli et banalisé, l’idée de base reste toujours valable  et l’amitié franco-allemande gagnerait beaucoup aujourd’hui encore à leur multiplication. À mon sens, toutes les chorales devraient rechercher un jumelage solide et permanent avec une chorale du pays partenaire, ou de tout autre pays européen.

Pour impliquer la jeunesse

Deux convictions qui ont toujours été les miennes en matière d’échanges franco-allemands de jeunes et, plus largement, d’échanges internationaux tout court : 

- la première est qu’il faut capter les jeunes dans l’activité associative qu’ils se sont déjà choisie eux-mêmes et qu’ils pratiquent avec passion (sport, musique instrumentale, chant choral, danse, théâtre, scoutisme, réfection de chantiers historiques, etc.) ; en effet,  comme ces mêmes activités se pratiquent mutatis mutandis dans tous les pays, il devient aisé de convaincre les jeunes et leur encadrement qu’ils prendraient plus de plaisir encore à les pratiquer en commun avec des « étrangers »,  que leurs rencontres n’en seraient alors que plus riches et intéressantes à tous égards ; 

- la seconde, est qu’ils s’y feraient des amis durables avec leurs partenaires, à la condition que les rencontres se répètent et ne soient pas le feu de paille d’une  rencontre unique sans lendemain. Les chorales franco-allemandes, existant sans discontinuer depuis 45 ans, tout en intégrant chaque année de nouveaux jeunes et moins jeunes, en témoignent éloquemment.


Pour en savoir plus :


Toutes les chorales de la Fédération

France Allemagne
Aurillac Chorale Multiphonie http://www.multiphonie.cantalpassion.com Aix-la-Chapelle Les Troubadours d’Aix http://www.dfc-aachen.de
Lyon Choeur Franco-Allemand de Lyon http://www.cfa-lyon.fr Berlin Deutsch Französischer Chor Berlin http://www.dfc-berlin.de
Orange Ensemble vocal Polysonances http://polysonances.fr Bonn Deutsch Französischer Chor Bonn http://www.dfc-bonn.de
Paris Chorale Franco-Allemande de Paris http://www.cfaparis.asso.fr Brême Deutsch Französischer Chor Bremen http://www.dfc-bremen.de
Strasbourg Ensemble vocal Allegro, CFA de Strasbourg http://allegro.musicanet.org/ Cologne Deutsch Französischer Chor Köln http://www.dfc-koeln.de
Toulouse Chorale Franco-Allemande de Toulouse http://www.cfa-toulouse.org Fribourg Deutsch Französischer Chor Freiburg http://www.dfc-freiburg.de
Munich Deutsch Französischer Chor München http://www.dfc-muenchen.de
Hambourg Deutsch Französischer Chor Hamburg http://www.dfc-hamburg.de

Noten vor neutralem Hintergrund

 

La Fédération des Chorales Franco-Allemandes est membre du mouvement choral « A Cœur Joie International » (ACJI) et de la Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe / Vereinigung Deutsch-Französischer Gesellschaften für Europa.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


0 Kommentare


Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *